visitez l'aquarium

Récentes actions :

Un nouveau programme pour repeupler les lagons

Face à la dégradation de la ressource piscicole en Guadeloupe, Coraïbes et Igrec Mer relancent un programme de capture et d’élevage de post-larves de poissons intitulé ZOE 3.

cat

en savoir plus

La tortue verte « CAT » a rejoint la mer le vendredi 22 avril

Soignée depuis le 27 Mars dernier au Centre de Soin des Tortues Marines de la Guadeloupe, la Tortue Verte surnommée « CAT » a rejoint la mer le vendredi 22 Avril.

cat

en savoir plus

Zoé I

Description

Une première mission de pré-diagnostic (Zoé I) s’est déroulée du  11 au 19 octobre 2012.
Les objectifs de l’étude étaient :

1- de fournir et tester 3 engins de capture de type attraction lumineuse : les CAREs (Lecaillon
et  Lourié, 2007). Ceux-ci ont été livrés conformément au devis dès le mois d’Août 2012.

2- d’identifier les sites de pêche les mieux adaptés puis de mettre en place des nuits de capture tests pendant un cycle lunaire.

3- d’évaluer la faisabilité technique de la PCC aux Caraïbes.

4- de présenter la technique et les premiers résultats aux pouvoirs publics et aux acteurs maritimes Guadeloupéens.

5- de mettre en place, le cas échéant, un partenariat entre les deux parties afin de réaliser une étude de faisabilité approfondie et à grande échelle pour in finae définir les potentiels économiques que peut apporter la PCC en Guadeloupe.
Cliquez ici pour lire le compte rendu.

PCC
PCC

Il apparait que la PCC peut être utilisée avec succès en Guadeloupe. En effet, les taux de capture en octobre 2012 sont très encourageants et bien supérieurs à certaines autres zones des Caraïbes. Il n’est pas convenable de généraliser à toutes les Antilles Françaises et sur toute une année étant donné que les périodes de captures sont très différentes et que les conditions environnementales influent sur la saisonnalité des captures.

Cependant, au vu des résultats de pêche obtenus au cours du pilote, de la morphologie de l’île, des infrastructures existantes (Aquarium) et des compétences associées en matière d’élevage, nous pouvons conclure positivement sur la faisabilité de la PCC en Guadeloupe.
Les espèces capturées sont nombreuses et diversifiées et ceci semble être le cas partout dans les Antilles si l’on en croit l’échantillonnage réalisé en Martinique (4 nuits en décembre = 11 familles dont des Pomacanthidae (2 espèces) et déjà des langoustes) ce qui laisse présager de bons résultats en Guadeloupe.

Les risques d’impossibilité de pêcher à cause du mauvais temps sont faibles. Ceci nous a été confirmé par des pêcheurs locaux que nous avons interrogés. Les conditions de vent (moins de 15 noeuds) et de mer (mer peu agitée, pas ou peu de moutons, houle régulière d’environ 1m) « difficiles » que nous avons subi au cours du pilote mais qui restent convenables pour la pêche au CARE, représentent environ 60% du temps en été (novembre à mars), et seulement 20% du temps en hiver. La capture autour de l’île peut donc être considérée comme aisée.
Après cette étape, 2 années seront nécessaires pour acquérir et adapter les techniques de la P.C.C. à la Guadeloupe (Zoé II). L’ambition d’IGREC Mer est ainsi d’évaluer les applications de ce procédé à la restauration des écosystèmes et à l’économie locale et régionale, et de proposer des solutions aux décideurs locaux et aménageurs.

Zoé 1 a été financé par le Port Autonome de la Guadeloupe, la DEAL Guadeloupe (IFRECOR) et l’Aquarium.
port   deal   ifrecor   aquarium